Home Blog Grid OVERWATT MARQUAGE VELO

MARQUAGE VELO

marquage velo
marquage velo

MARQUAGE VELO : DÈS LE 1ER JANVIER 2021, LE MARQUAGE D’UN VÉLO DEVIENT OBLIGATOIRE SOUS CERTAINES CONDITIONS.

Les vélos d’occasion seront également concernés dès l’été 2021 lorsqu’un professionnel du cycle revendra un vélo d’occasion à un particulier.

Ces obligations ne s’appliquent pas aux ventes entre particuliers. Il est néanmoins recommandé de faire marquer son ou ses vélos d’occasion afin de prévenir tout risque de vols.

Toutes les 60 secondes, un vélo d’occasion est volé en France !

Pour être encore plus précis, 500 000 vélos ont été déclarés volés par leur propriétaires en 2016et ce chiffre ne cesse d’augmenter. En outre, tous les vélos volés n’étant pas toujours déclarés, ce chiffre officiel sous-estime l’ampleur du phénomène.

Si la presse, les pouvoirs publics, les professionnels et associations du secteur communiquent activement pour sensibiliser les cyclistes contre les risques de vols et les bons gestes à adopter, l’éducation au risque des vélotafeurs et autres adeptes du VTT d’occasion est loin d’être achevé.

Comme la nature a horreur du vide, des solutions se développent comme et les cyclistes peuvent aujourd’hui souscrire à une assurance vélo ou décider de marquer leur vélo de course d’occasion ou leur vélo hollandais.

FOCUS SUR LE MARQUAGE DE VÉLO

Le marquage de vélo peut revêtir plusieurs formes (gravage, étiquetage ou injection de résine). Il consiste à apposer un numéro unique sur le cadre de votre bicyclette (ou à référencer le numéro de série de votre vélo) et à l’intégrer dans une base de données nationales afin d’identifier facilement un vélo à son propriétaire.

MARQUAGE VELO, POURQUOI?

D’après la Fédération des usagers de la bicyclette, “le marquage antivol à grande échelle a permis, dans d’autres pays européens, de réduire les vols de 30 % et de restituer 40 % des vélos volés à leur propriétaire.

Afin de lutter contre le vol de vélo, dès le 1er janvier 2021, tous les vélos neufs vendus en France devront être marqués, tatoués ou gravés.

Cette obligation s’impose uniquement aux vendeurs professionnels.

En France

Plus de 400 000 vols de vélos sont recensés par an, soit 1/6ème des ventes.
Chaque année, plus de 150 000 vélos retrouvés abandonnés ne peuvent être restitués, faute d’identification, et seulement 2 à 3 % des victimes de  vol récupèrent leur vélo.

Le vol décourage les cyclistes : près de 1/4 renonce à racheter un vélo. Les cyclistes qui rachètent un vélo après un vol se contentent bien souvent d’un vélo d’occasion ou bas de gamme. Globalement, le vol des vélos tire le marché du cycle vers le bas et fait perdre 80 000 cyclistes par an.

Ces conclusions sont extraites de l’enquête de l’IFRESI-CNRS et du bureau d’études Altermodal. Vous pouvez télécharger le rapport final publié en 2003.

La FUB s’est inspirée de ces expériences en choisissant uniquement les procédés les plus fiables. Grâce au système différents systèmes sur le marché  qui repose sur des opérateurs locaux référencés et sur un partenariat avec les forces de l’ordre, 7 à 10 % des vélos marqués sont restitués à leurs propriétaires suite à un vol, alors que seuls 2 à 3 % le sont en absence de marquage.

En Europe

Le marquage de vélos a fait ses preuves dans plusieurs pays européens. Au Danemark et dans plusieurs régions allemandes, grâce au marquage, les chances de récupérer son vélo après un vol peuvent dépasser 40 % ! 

Plusieurs autres pays ont commencé à expérimenter le marquage : Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Finlande, Etats-Unis …

MARQUAGE VELO, COMMENT ?

En effet, le but consiste dans un premier temps à dissuader les voleurs grâce à l’application visible d’un système de marquage du vélo à l’image des panneaux “Chien méchant” placardisés devant certaines maisons ou villas. L’objectif est donc d’abord préventif.

Dans un second temps, ces systèmes de marquage vont vous permettre d’identifier rapidement le propriétaire dans le cas où votre vélo volé aurait été retrouvé par la police ou un particulier. Le second objectif est donc réparatif.

Le cas classiques : vous achetez un vélo d’occasion sur un trocathlon et vous découvrez qu’il a un petit sticker avec un numéro à rallonge. Vous le “googlisez” et vous découvrez que le vélo a été déclaré volépar son propriétaire habitant à quatre patté de maison de chez vous… la galère !

A ce jour, nous a avons répertorié quatre systèmes de marquage ayant chacun ses particularités : Bicycode, ParavolRecobike et Auvray sécurity.

La bonne solution dépendra avant tout de de votre besoin et de votre budget. En revanche, pour vous aider à y voir plus claire entre ces quatre solutions, nous vous proposons ce tableau comparatif des quatre principaux systèmes de marquage du marché.

Comparatif des systèmes de marquage pour vélo

Related Post